PATRIOTISME

L’Abbaye de Wachock a joué un rôle très important dans l’histoire la plus récente de la Pologne, grâce à l’attitude patriotique des moines au XIXe et XXe siècle. 

Sur le terrain du monastère en 1863, il y avait plusieurs unités  d’insurgés  du général Langiewicz et Czachowski. 

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le major Hubal et la guérilla de Ponury et Nurt ont également bénéficié de l’aide des moines. 

C’est ici que les funérailles du major Jan Piwnik « Ponury » ont eu lieu en 1988. Après plusieurs années d’efforts, ses cendres ont pu être transférées de Nowogródczyzna. 

En 1945, l’Armée rouge est entrée sur le sol polonais, et le régime communiste y a régné pendant des années. Une longue période de lutte contre le stalinisme et les services du KGB pour garder l’identité de la nation polonaise a commencé. Durant ces années difficiles, la majorité des soldats de « Ponury  » et  » Nurt » ont gardé contact entre eux et ont pu lutter jusqu’à la liberté. 

Afin de commémorer le souvenir de ceux qui sont morts en 1943-1945 au bivouac et dans la forêt de Wykus, une petite chapelle et un monument ont été construits en 1957. Sur ce monument, sont inscrits les noms des 123 hommes assassinés par les nazies et une belle image de Notre-Dame des Douleurs appelle le visiteur à la prière et au souvenir. 

En 1991, au monastère cistercien, fut fondé un Musée de la lutte pour l’indépendance de la Nation. En 1995, des travaux ont été réalisés afin de créer le Panthéon du Souvenir de l’Etat polonais clandestin (de 1939 à 1945).